Ile Berder

 

Présentation :

Cette île, l'une des quatre de la commune de Larmor-Baden, est privée, mais accessible aux visiteurs sur sa périphérie. Elle est reliée au continent par un passage, qui se découvre à marée basse, permettant le passage des véhicules et des piétons. Elle a été louée et exploitée de 1984 à 2013 par une association (LVT) comme centre de vacances. L'île appartenait depuis 1991 à la SIMYR (Société Immobilière Yves Rocher), qui l'a mise en vente; un compromis a été signé en 2013 avec le groupe rennais Giboire qui projette d'y construire un hôtel.

Le tour de l'île à pied (2,6 km, environ 1h00) permet de découvrir une variété végétale de type méditerranéen peu commune dans la région. L'île est aujourd'hui encore un havre de verdure coloniale, avec de belles collections de palmiers et de majestueux résineux. Au sud, la vue est magnifique sur le courant de " La Jument ", le deuxième courant d'Europe par sa puissance.

 

Propriétaires successifs

• En 1750, l’île appartenait à une demoiselle Dubreuil-Jarno et à ses frères et sœurs.

• En 1879, l’île fut achetée par le comte Arthur Dillon (1834-1922).

• En 1920, ruiné, il vendit l’île à la duchesse d’Uzès (1847-1933).

• La duchesse d’Uzès vendit Berder en 1927 aux Oblats de Marie-Immaculée qui en firent un éphémère noviciat, et en 1937, ce sont les Petites sœurs de Saint-François (qui étaient installées jusque-là à l'île-aux-Moines) qui en devinrent propriétaires, jusqu’en 1991, date à laquelle elles vendirent l'île au groupe Yves Rocher.   

 

Quelques anecdotes historiques 

relatives au comte Arthur Dillon...

C'est en 1879 que l'île, où n'existait qu'une petite ferme, fut achetée par le comte Arthur Dillon, ancien officier de cavalerie et secrétaire général de la Compagnie du câble transatlantique. Celui-ci fit ouvrir une carrière dans la partie ouest pour faciliter la construction de la chaussée d'accès, d'un ensemble important d'ateliers et de bâtiments d'habitation luxueusement meublés, d'une tour octogonale de cinq étages, de style un peu mauresque, d'une résidence d'artistes , d'écuries et d'un manège.

Il créa un parc paysager et fit bâtir la chapelle Sainte-Anne en 1885 pour le mariage de son fils (la famille y est enterrée).  En 1902, c'est le jeune archiduc Charles d'Autriche (1887-1922) qui bénéficia de l'hospitalité du comte.

Le comte Dillon menait grand train, rejoignant son île à bord de son yacht à vapeur, le Manuella, et y roulait dans une voiture électrique Krieger.  Il avait aussi une jolie berline à cheval, mais son cocher avait tenté de franchir la chaussée alors que la mer la couvrait déjà et la voiture avait été brisée et les chevaux noyés.

Du Boulangisme à l'exil ... Il accueillit en 1889, le général Boulanger dont il était un ami de jeunesse et un partisan déclaré depuis 1886. Il aurait sans doute été le ministre des Finances d'un  nouveau gouvernement si la  prise de pouvoir avait réussi,  mais l'échec du mouvement lui imposa six ans d'exil (malgré une élection triomphale aux législatives de septembre 1889 dans la circonscription de Lorient). Le financement des campagnes électorales des boulangistes avait été largement assuré par un prêt de 3 millions de francs, obtenu grâce au comte Dillon auprès de la duchesse d'Uzès.  

 

Pratique

L'île est accessible aux piétons, à marée basse, par un passage. Les horaires de passage sont donnés dans les documents joints en PDF, à titre indicatif; ils peuvent en particulier évoluer en fonction des vents et des pressions atmosphériques.

 

pdf-picto

 Horaires de passage Ile Berder

 

 

 

Météo

Nuageux

17°C

Larmor-Baden

Nuageux

Humidité 93%

Vent 22.53 km/h

  • 25 Jui 2017

    Partiellement nuageux 23°C 14°C

  • 26 Jui 2017

    Partiellement nuageux 27°C 13°C